Flash info

Merci de noter les modifications de la programmation des conférences de cette saison culturelle

Les sciences

Une plongée dans le vide – jeudi 12 avril 2018

Armand Le Noxaïc – Docteur en physique et en épistémologie.

Nous vous proposons d’approfondir cette conférence grâce à son ouvrage « Les métamorphoses du vide. »

Les métamorphoses

 

Auxerre et château d’Ancy le Franc

Le voyage de fin d’année des adhérents de l’association Culture et Citoyenneté.

Chateau

Les dates proposées pour ce voyage :

  • le mercredi 23 mai 2018
  • le vendredi 01 juin 2018

45€ pour les adhérents de l’association Culture et Citoyenneté.

Les inscriptions sont ouvertes au lieu des conférences.

Attention ! COMPLET pour les deux dates – Vous ne pouvez vous inscrire que sur la liste d’attente.

Balade entre Auxerrois et Tonnerrois

 

Publicités

Saison culturelle 2017-2018

Merci de noter le report de la conférence « La papauté et le concile de Trente » du Mardi 13 mars à la date du jeudi 31 Mai 2018 .

_______________________________________

Nous vous souhaitons de bonnes vacances de printemps.

_______________________________________

Mai 2018

Jeudi 3 mai – 14h15 (EVG)
Thème : une plongée dans le vide
Fluctuations dans le vide.
Par Serge Reynaud, Laboratoire Kastler Brossel, cnrs/ens/upmc, Paris

La définition classique du vide, par l’absence de toute matière et tout champ dans l’espace, ne tient plus en physique quantique. Le vide quantique contient des fluctuations de champ donc une énergie par unité de volume dans l’espace. On discutera les problèmes posés par l’énergie du vide et aussi les multiples effets observables des fluctuations associées. L’un des plus spectaculaires est l’effet Casimir, une force d’attraction entre des objets placés dans le vide, bien mesurée aujourd’hui.

Mardi 15 mai – 14h15 (EVG)
Thème : les civilisations mésoaméricaines
Les Olmèques, civilisation mère ou primus inter pares.
Par Eric Taladoire – Professeur Emérite, Université de Paris 1.

Longtemps considérés comme la civilisation mère, les Olmèques retrouvent peu à peu leur véritable place au sein de l’aire mésoaméricaine. Sans minimiser leurs apports, ils sont loin d’être les seuls à innover (Oaxaca, Mokaya). La Mésoamérique occidentale, qui correspond à peu près au Mexique actuel, a connu un foisonnement de civilisations en interaction continuelle (Tlatilco, Chalcatzingo) où l’on ne saurait négliger les apports de l’Occident mexicain (Chupicuaro).

Jeudi 17 mai – 14h15 (EVG)
Thème : une plongée dans le vide
L´ultravide : atteindre les très basses pressions
Par Christian Herbeaux, Responsable du groupe UltraVide, Synchrotron SOLEIL, Saint-Aubin
L´ultravide, domaine des très basses pressions typiquement inférieures au cent-millionième de millibar, a été au fil des années de plus en plus indispensable au développement d´instruments scientifiques comme les accélérateurs de particules, mais également pour les industries de pointe comme la microélectronique. L’obtention d’aussi basses pressions nécessite la mise en oeuvre de technologies particulières pour la conception des enceintes, le choix des matériaux et les moyens de pompages utilisés.

Jeudi 17 mai – 17h00 (EVG)
Présentation de la saison culturelle 2018-2019.

Mardi 22 mai – 14h15 (EVG)
Thème : les civilisations mésoaméricaines
Les Aztèques, héritiers d’une longue évolution.
Par Eric Taladoire – Professeur Emérite, Université de Paris 1.

Longtemps connus seulement à travers les témoignages espagnols et quelques rares vestiges, les Aztèques émergent de l’obscurité grâce aux fouilles actuelles du Templo Mayor de México. Ils se révèlent les héritiers d’une suite de civilisations (Teotihuacan, Xochicalco, Tula), sans pour autant renier leurs lointaines origines nordiques.

Jeudi 24 mai – 14h15 (EVG)
Thème : une plongée dans le vide
Écrire les nombres – des histoires plurielles avec ou sans le zéro.
Par Hélène Gispert, Groupe d’histoire et de diffusion des sciences d’Orsay, Université Paris-Sud.

Les nombres écrits sont nés en Mésopotamie et en Égypte à la fin du 4e millénaire av. J.-C. Ce sont leur naissance, les différents choix d’écriture qui furent alors pris pour les noter, qui seront présentés dans un premier temps. Mais le monde des nombres s’est ensuite largement enrichi de nouvelles créations – avec ou sans le zéro – au cours de l’histoire de diverses civilisations. C’est cette histoire, mathématique et culturelle, qui sera ensuite racontée.

Mardi 29 mai – 14h15 (EVG)
Thème : les civilisations mésoaméricaines
Les Mayas classiques.
Par Eric Taladoire – Professeur Emérite, Université de Paris 1.

Cette civilisation de quatre millénaires s’est développée dans la partie orientale de la Mésoamérique. Au sein des forêts tropicales, ils ont construit de multiples cités, développé une architecture élaborée et ont su exploiter les richesses de leur domaine. Malgré son prestige propre, manifeste dans son art, la maîtrise de l’écriture, sa profondeur historique, la civilisation maya est indissociable de l’évolution culturelle mésoaméricaine.

Jeudi 31 Mai – 14h15 (EVG)
(Remplace celle du Mardi 13 mars)
Thème : les conciles  dans l’Histoire (2)
La papauté et le concile de Trente.
Par Benoît Schmitz, Ecole Normale Supérieure/Centre Roland Mousnier /Institut de Recherche pour l’Étude des Religions.

Dans les premières décennies du XVIe siècle, beaucoup de chrétiens mettaient tous leurs espoirs dans la réunion d’un concile général. À leurs yeux, seule l’assemblée conciliaire serait capable d’accomplir la réforme tant attendue de l’Église ; seule elle aurait la faculté de mettre fin au conflit qui opposait Luther à Rome. Lorsqu’après bien des tentatives infructueuses le concile finit par se réunir à Trente en décembre 1545, la partie était pourtant loin d’être gagnée. L’assemblée suivit un cours chaotique et fut sans cesse sous la menace d’être définitivement interrompue. « Carrefour de la politique européenne », elle en subissait les contrecoups et révélait les désaccords entre les différents pouvoirs au sein de l’Église catholique. Pourtant, le concile fit son oeuvre. Avec pragmatisme, les pères élaborèrent des décrets doctrinaux et des décrets de réforme alliant audace et prudence, fermeté et sens du compromis. À la clôture de l’assemblée, en décembre 1563, le résultat allait bien au-delà de la condamnation de l’« hérésie » protestante : il servait la rénovation des catholicismes en Europe. La papauté sortit renforcée d’un concile qu’elle avait longtemps perçu comme un pouvoir concurrent. Elle prit alors la direction de la Réforme catholique. Le concile de Trente lui laissait un corpus de définitions et de normes à la fois imposant et lacunaire : faute de consensus, rien n’était par exemple dit de l’ecclésiologie ou des rapports entre l’Église et les États. Les forces vives du monde catholique, papauté en tête, ne se contentèrent donc pas d’appliquer le concile ; elles furent aussi libres d’inventer des solutions répondant aux défis du moment. Pour l’Église catholique des Temps modernes, le concile de Trente fut tout aussi déterminant par ses décrets que par ses silences.


Juin 2018

Mardi 5 juin – 14h15 (EVG)
Thème : les civilisations mésoaméricaines
Les Mayas: par delà l’effondrement.


Les documents de diffusion 
Présentation des cycles de conférence de la saison 2017-2018 (18 mai 2017).

A propos …

Cinéma

Livresleuth-movie-poster-1972-1020555533

Le limier de Mankiewicz du lundi 12 février.
Denis Mellier vous propose de pénétrer l’univers obsessionnel du film « Le limier » avec ce livre remarquable : « Cinéma » de Tangy Viel.  

_____________________________

Littérature

Agnès Spiquel Camus

Bibliographie d’Albert Camus proposée par Agnès Spiquel.

La grande librairie du 18 janvier 2018, sur France 5.

François Busnel reçoit Catherine Camus. Cinquante-cinq ans après le décès de son père Albert Camus, la fille de l’écrivain publie les correspondances amoureuses entre lui et Maria Casarès. Baptisé « Correspondance, 1944-1959 », l’ouvrage comporte 865 lettres échangées en moins de quinze ans.

_____________________________

Musique

 

Beethoven avec Claude Abromont

29 Mars 2018.

La dernière sonate de Beethoven.

Vladimir Ashkenazy : Beethoven – Sonate pour Piano en ut mineur – Opus 111.

« Adieu à la sonate » avec la lecture de l’extrait du livre de Thomas Mann « Le Docteur Faustus ».

Thomas Mann

Sonate

Le livre « La sonate à Bridgetower » d’Emmanuel Dongala

Claude Abromont vous invite à redécouvrir la « Sonate à Kreutzer », de Beethoven avec le roman d’Emmanuel Dongala. Cette sonate fut à l’origine écrite pour un certain George Bridgetower, un violoniste prodige, élève de Haydn, qui fréquenta dès son plus jeune âge les cours d’Europe avec son père, un « nègre » originaire de la Barbade.

 

Abromont

Claude Abromont est sur France musique : les matins de juillet-Août 2017 de 08h50 à 08h57 (Debussy, Berlioz, …).

Pour écouter en replay, l’émission les enquêtes musicales.

_____________________________

Sciences

Alain connesquantique

Pour continuer l’aventure avec Alain Connes, vous pouvez le faire avec « Le Théâtre quantique ». Cet ouvrage est écrit à six mains avec son professeur de thèse, Jacques Dixmier, et son épouse, Danye Chéreau.

Alain Connes est membre de l’Académie des sciences, professeur au Collège de France, à l’I.H.E.S. et à l’Université OSU, Columbus aux États-Unis. Il a reçu pour ne citer que quelques prix : la Médaille Fields en 1982, le Prix Crafoord en 2001 et la Médaille d’or du C.N.R.S. en 2004.

_____________________________

 

Club de littérature Américaine

Logo_club_lecture

Pour accéder au site du club de la littérature américaine de Gif sur Yvette 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑